Restez informé sur nos événements à venir
Suivez-nous sur : 
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Twitter Icon
Prochain "Sabaton"

© 2016 Ballet Raices de Colombia

BALLET RAÍCES DE COLOMBIA

Le Ballet Raices de Colombia (BRDC) est né en 2001 à Montréal, Canada, devant la nécessité grandissante de créer à Montréal une entité qui travaillerait pour la diffusion de la culture et des traditions colombiennes. Il s’agit d’une idée de Carlos Reyes, un ancien danseur et cofondateur du Ballet Folclorico de Antioquia  (BFDA), designer et chorégraphe colombien. Ce dernier a entrepris des études en danse à Medellin, Colombie ainsi qu’à New-York et il a également accompagné le BFDA lors de tournées internationales.

 

Le premier spectacle du BRDC intitulé « Colombia Mia » a été présenté au cours de la semaine culturelle de la Colombie, le 20 septembre 2001 au théâtre de l’université McGill. À sa suite s’est créé « Homenaje », une création qui avait comme objectif de danser sur les rythmes de différentes chansons de chanteurs colombiens connus tels Carlos Vives, Shakira, Cabas et Juanes qui séduisaient le monde avec leur répertoire folklorique revisité aux allures modernes ou rock.

 

Par la suite, le BRDC est devenu un de meilleurs groupes de folklore colombien du Canada en participant aux festivals les plus reconnus de Montréal. Entre autres, il a partagé la scène avec le groupe Niche en 2003 et Jorge Caledon en 2004. En 2005, le BRDC entreprend le projet « Héritage et Patrimoine du Canada » lors du Festival de Danses Folkloriques du Monde au théâtre Wilfrid-Pelletier à la Place-des-arts.

 

Aussi, il a participé au Festival de Cinema Panaméricain Festivalissimo, puis en 2008 l’ambassade de la Colombie à Ottawa invite le BRDC à clore la semaine culturelle colombienne perpétrée dans cette même ville avec une présentation haute en couleurs.

 

Le Ballet a également fait fureur lors de spectacles présentés dans le cadre du Festival Divers/Cité. En effet, les chorégraphies dansées sur de la musique électronique fusionnée à du folklore colombien a permis au Ballet d’ouvrir ses horizons et explorer de nouveaux sentiers.

 

En 2005 le BRDC fonde une école de danse (EBRDC) qui de nos jours est sous la responsabilité d’un des danseurs principaux du Ballet, Daniel Diaz. L’objectif de cette institution est de former de nouveaux danseurs de folklore colombien à Montréal et ainsi contribuer à la multi culturalité du Canada à travers l’art. Toutes personnes, peu importe son origine, intéressées à en savoir davantage sur les rythmes et les danses colombiennes sont les bienvenues et peuvent s’inscrire à notre programme complet divisé en plusieurs sessions. Ils auront l’occasion de vivre une expérience artistique unique grâce à un voyage imaginaire à travers les différentes régions de ce merveileux pays.

 

Plus de 15 ans se sont écoulés durant lesquels le BRDC à été acclamé par des publics allant jusqu’à 15 000 spectateurs. Le Mondial des cultures de Drummondville, le Festival des Traditions du monde de Sherbrooke, les Week-ends du monde au Parc Jean-Drapeau, Divers-Cité, le Festival Diaspora colombienne et le Festival des Couleurs du Monde sont quelques exemples parmi les divers festivals auxquels à performé le Ballet Raices de Colombia. Il n’y a aucun doute que le BRDC a su conquérir le public grâce à son professionnalisme et son talent sur scène. De plus, en 2012, le Ballet Raices de Colombia a été l’heureux élu pour le Prix de la Relève dans le cadre du Festival International de Percussions de Longueuil, Canada.

 

Par ailleurs, toujours dans la perspective de faire connaître le folklore colombien à l’étranger, le 23 octobre 2015, le Ballet Raices de Colombia s’est présenté dans l’espace culturel Georges-Émile-LaPalme en collaboration avec le consulat colombien et les Grands Ballets Canadiens de Montréal, dans le but de ramasser des fonds pour leur prochaine tournée en Colombie.

 

Maintenant, le Ballet se prépare en prévision des projets à venir en se concentrant sur l’aspect académique et technique des danseurs de la troupe.